On était des loups

Sandrine Collette

JC Lattès

  • par (Libraire)
    24 septembre 2022

    MARCHE OU CREVE

    Comme souvent chez S. Collette la nature écrase tout et les bêtes s'apprivoisent plus facilement que les hommes.
    Dans la lignée de Et Toujours les forêts, Collette nous embarque dans un face à face intense entre un père et son fils.


  • par (Libraire)
    14 septembre 2022

    BOULEVERSANT

    "Sandrine Collette nous propulse dans l'odyssée de Liam à travers une nature sauvage .
    Cet homme vient de perdre la femme qu'il aimait follement et dont il avait eu un fils Aru âgé de cinq ans avec qui il n'avait passé que peu de temps. Avec cette perte aussi douloureuse que cruelle, arrivent pêle-mêle chagrin, colère mais aussi amour pour cet enfant qu'il connaît si peu. En cheminant au côté de son fils, il va prendre pleinement conscience de ce qu'être père veut dire et des responsabilités que cela engendre. La forme du texte (peu de ponctuations) nous plonge dans les réflexions de cet homme qui se transforme au contact de son fils et de cette nature sublime, moins hostile que les hommes qu'ils rencontreront. Un très beau roman sur la perte mais aussi sur le dépassement de soi, le renoncement à ses rêves pour mieux renaître . Un très grand coup de coeur ."


  • par (Libraire)
    7 septembre 2022

    Un roman dépaysant et profond à ne pas manquer

    Sandrine Collette nous plonge dans une histoire âpre, brutale, dure avec une écriture profonde et immersive où la nature est omnisciente, implacable mais d'une beauté extraordinaire. Le choix de la première personne donne au texte une dimension directe, spontanée d'autant plus que l'auteure utilise le langage parlé ce qui permet de transmettre les états d'âmes de Liam mais aussi toutes les émotions de ce personnage taiseux.
    Sandrine Collette mène une réflexion sur la paternité : est-on père ou le devient-on ?


  • par (Libraire)
    3 septembre 2022

    Superbe aventure humaine

    Pour une raison que je vous laisse découvrir, Liam, un chasseur montagnard solitaire et son fils Aru, 5 ans, entreprennent un ‘road trip’ équestre à travers les montagnes, probablement les rocheuses, mais à vrai dire peu importe.

    Le père et le fils, qui ne se connaissent pas vraiment, vont devoir apprendre assez rapidement à compter l’un sur l’autre, et on va s’apercevoir une fois de plus que la nature, même sauvage et furieuse, est moins dangereuse que les humains.

    Un monologue tour à tour poignant et glaçant ; une superbe aventure humaine ; un total plaisir de lecture

    Sandrine Collette au mieux de sa forme : merci madame

    Jean-Loup - Libraire


  • 30 août 2022

    famille

    Encore un roman noir de Sandrine COLLETTE, mais d’une façon un peu différente cette fois.

    Le récit se déroule-t-il de nos jours ? Aux Etats-Unis (le personnage principal compte en miles) ? Peu importe, ce que raconte cette histoire est universel.

    Liam vit avec sa femme Ava dans la montagne. Leur fils Aru a 5 ans, mais Liam a peu de lien avec lui. Jusqu’au jour du drame.

    Commence alors une errance qui par bien des points aurait pu leur être fatale.

    J’ai aimé ce pays au bord du chaos, ce père survivaliste et peu causant.

    J’ai eu plus de mal à chaque fois que Liam appelle son cheval : gros.

    Mais j’ai apprécié les réflexions du père, sa façon de voir la vie, sa traversée du désert aussi, ses questionnements.

    Car ce roman est le long monologue de Liam, avec des tournures de phrases orales, mais si vraies.

    Un roman moins dur que les précédents de l’auteure, bien que le choix du père soit dans un premier temps mortifère.

    Quelques citations :

    C’est le jour où elle est morte que j’ai compris que le monde sans quelqu’un pour qui on donnerai tout c’est l’enfer, et pour moi l’enfer c’est quand il n’y a plus de sens, où que tu ailles ça sonne creux.

    Il y a des jours où je sens avec une force infinie que c’est le môme qui a fait de moi un homme je veux dire avec l’humanité et pas seulement une machine vivante.

    L’image que je retiendrai :

    Celle du môme hurlant avec les loups de sa petite voix, et l’on sent que c’est un vrai bonheur.

    https://alexmotamots.fr/on-etait-des-loups-sandrine-collette/


  • par (Libraire)
    27 août 2022

    Coup de Cœur de Cyril

    Après la mort de sa femme dans des circonstances tragique, Liam part dans un périple avec son fils de 5 ans au cœur de la nature indomptée. Dans un style rugueux, parfois violent, souvent somptueux, On était des loups nous emmène dans le monologue intérieur d'un père perdu face à des responsabilités qu'il ne peut plus ignorer.
    Toujours dur, toujours juste, Unique, troublant et beau ! Un indispensable de Sandrine Collette.
    Librairie la Promesse de l'Aube


  • 23 août 2022

    Le pistard

    Le récit commence par un drame quand Liam revenant de la chasse découvre sa femme apparemment tuée par un ours, son fils Aru de 5 ans rescapé.
    Le lecteur fait connaissance avec Liam, chasseur invétéré, marqué par une enfance à la trique et à l’alcool, qui ne sait pas aimer, se nourrissant de la montagne ; puis Aru enfant taiseux, désiré par une mère perdue à jamais.
    L’histoire devient alors un face à face entre un père non traditionnel et son fils qu’il doit soudain inscrire dans son existence.
    Sandrine Collette installe son intrigue sur deux phases psychologiques et ambivalentes, dans un huis-clos et une longue traversée du désert pour les deux protagonistes

    Écriture vive, intégrant la nature et les animaux sauvages (l’auteur connaît si bien les chevaux !), langage brutal bousculant le lecteur dans ce huis-clos déterminant, un beau et chaotique récit sur la paternité et filiation où un enfant « fait le loup »


  • 21 août 2022

    " ...en ce temps-là on était des loups et les loups étaient des hommes ça ne faisait pas de différence on était le monde". Du fin fond de la montagne l'homme et le fils se lient, malgré eux, malgré la nature âpre brute violente et belle aussi. Un léger souffle de Walden, de Cormac McCarty, et l'Odyssée commence, vers le lac, à dos des gros, Dark et Ball. Vers le territoire sauvage qui survit en chacun d'entre nous... Magnifique !


  • par (Libraire)
    16 août 2022

    Quelque part en France, loin dans les montagnes, habite un homme au caractère bourru. Un accident l'entraîne à traverser ces lieux sauvages avec son petit garçon. Commence alors une lutte intérieure pour chasser les démons qui empoisonnent son être. Il nous le raconte dans une langue familière, incisive, qui procure des frissons mais également de la tendresse pour cet homme qui tente de renouer avec son humanité !


  • 13 août 2022

    On était des loups

    Dans la montagne, au milieu de nulle part, la vie est rude, surtout l'hiver.
    Et puis, la nature est belle, mais , sauvage, elle peut être violente.

    Avec un style bien à elle Sandrine Collette nous emmène aux limites du supportable, mêlant âpreté et tendresse.

    Encore un grand Sandrine Collette

    Laurence


  • 10 août 2022

    On était des loups c'est comme un long poème. C'est un père qui doit apprendre à apprivoiser son fils suite au décès brutal et inattendu de sa mère. C'est un long voyage en forêt, durant lequel les deux êtres apprennent à s'aligner l'un sur l'autre, l'enfant taiseux et le père chasseur, peu habitué à faire preuve de sentiments. Suivre leur périple c'est se plonger dans la forêt et la montagne, là où la nature est maîtresse. C'est aussi suivre les pensées d'un père en formation, avec son langage bien à lui, un peu brut mais mélodieux.


  • par (Libraire)
    9 août 2022

    Sauvage

    Celles et ceux qui connaissent déjà les romans de Sandrine Collette ne seront pas dépaysés par son nouveau roman. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas,, n'attendez pas pour la découvrir !
    On retrouve dans celui-ci ce qui nous plaît: sa manière de parler de la Nature qui peut être aussi belle que redoutable, et sa manière de parler des Hommes qui l'habitent, qui sont eux aussi aussi beaux que redoutables.
    Observer, sentir, questionner, la part sauvage qui est en nous, ne pas avoir peur d'explorer la noirceur, la complexité de l'âme humaine, emprunter des sentiers périlleux et nous maintenir dans une situation d'attente, d'angoisse, d'inconfort et d'excitation, voilà les nombreux talents de Sandrine Collette et les nombreuses qualités de son nouveau roman !
    A la rentrée, il faudra faire hurler les loups !

    Aurélie