Promenades dans Rome illustré par les peintres du romantisme, illustré par les peintres du romantisme
EAN13
9782903656713
ISBN
978-2-903656-71-3
Éditeur
Diane de Selliers
Date de publication
Collection
La petite collection
Dimensions
26 x 20 x 0 cm
Poids
1657 g
Code dewey
759.052 - 914.56320483
Fiches UNIMARC
S'identifier

Promenades dans Rome illustré par les peintres du romantisme

illustré par les peintres du romantisme

De

Préface de

Annoté par

Diane de Selliers

La petite collection

Offres

Promenades dans Rome

de Stendhal

illustré par les peintres du Romantisme

La petite collection / Diane de Selliers, éditeur

« Il est des jours où la beauté seule du climat de Rome suffit au bonheur*. »

Extrait de Promenades dans Rome de Stendhal, le 26 juin 1828.

Fiche technique

Argumentaire

Extraits de presse parus au moment de la première édition

Stendhal

La notion de voyage chez Stendhal

L’illustration

Diane de Selliers, Éditeur

20, rue d'Anjou – 75008 Paris

Tél. : 01.42.68.09.00 – Fax : 01.42.68.11.50

Contact : Aurélie Razimbaud, ar@dianedeselliers.com

www.editionsdianedeselliers.com

FICHE TECHNIQUE

Promenades dans Rome

de Stendhal

illustré par les peintres du Romantisme

La petite collection / Diane de Selliers, éditeur

TITRE Promenades dans Rome de Stendhal illustré par les peintres du Romantisme.

DESCRIPTION Intégralité du récit de voyage suivi de l'"Appendice" et de la "Manière de voir Rome en dix jours". Le livre est illustré par 121 peintures romantiques du début du xixe siècle et 45 antérieures au xixe.

PRÉFACIER Philippe Berthier, professeur de littérature à la Sorbonne Nouvelle à Paris, nous offre une préface inédite avec cette nouvelle édition de Promenades dans Rome. Stendhalien, il a consacré plusieurs ouvrages à l’auteur : Stendhal en miroir, Histoire du Stendhalisme en France (Honoré Champion, 2007); Stendhal et le style (Les presses de la Sorbonne Nouvelle, 2006); Stendhal et ses peintres italiens (Droz, 1991.); Stendhal : vivre; écrire aimer (De Fallois, 2010).

Philippe Berthier a également dirigé la revue L’Année Stendhalienne.

 

[pic]

ILLUSTRATIONS 121 peintures du début du xixe siècle et 45 antérieures au xixe, admirées par l'auteur, des grands noms de la peinture comme : Raphaël, Michel-Ange, Caravage, etc...

PRÉSENTATION 480 pages en un volume broché sur papier Arctic Volume 130g, couverture souple et jaquette à larges rabats, au format 19 × 26 cm.

PARUTION 20 octobre 2011

TIRAGE 5 000 exemplaires dont 1 000 réunis sous coffret avec Rome, Naples et Florence

PRIX 60 EUROS

ISBN 978-2-903656-71-3 (édition Promenades dans Rome seul)

978-2-903656-72-0 (édition Voyages en Italie, deux volumes sous coffret : Promenades dans Rome et Rome, Naples et Florence)

Argumentaire

Office : 20 octobre 2011

Promenades dans Rome

de Stendhal

illustré par les peintres du Romantisme

La petite collection / Diane de Selliers, éditeur

« C'est pour la sixième fois que j'entre dans la Ville éternelle, et pourtant mon cœur est profondément agité. C'est un usage immémorial parmi les gens affectés d'être ému en arrivant à Rome, et j'ai presque honte de ce que je viens d'écrire ».

Promenades dans Rome, Stendhal, 3 août 1827.

Stendhal et le désir d'Italie

À la fin du xviiie et au début du xixe siècle, il est de bon ton d’aller en Italie faire le « Grand Tour », itinéraire touristique et culturel. Dans cette période charnière de l’histoire de la peinture – entre néoclassicisme et impressionnisme – les artistes de l’Europe entière sillonnent le pays leur palette à la main, et découvrent une nouvelle façon de peindre, sur le vif, en extérieur, gestes qui préfigurent la modernité picturale.

Ils célèbrent l’arte di godere (l’art - combien délicat - d’avoir du plaisir) cher à la quête de l’écrivain.

Pour Stendhal, c'est un voyage inoubliable qui a singulièrement formé son regard, son style et a fait de lui le plus italien des écrivains français.

Un remarquable guide de la Ville éternelle

Promenades dans Rome se révèle être un véritable guide culturel et artistique pour tout visiteur de la ville. Un voyageur qui aujourd'hui se rendrait avec ce seul livre à Rome et suivrait les différents itinéraires proposés par Stendhal aurait à la fin de sa lecture une connaissance exhaustive de la ville, de son histoire, de ses monuments et des personnages célèbres qui l’ont peuplée.

Itinéraire émotionnel et initiatique, les Promenades dans Rome sont, de l'aveu de Lampedusa, « le plus grand hommage qui ait jamais été rendu à Rome, comprise comme une créature vivante et pas seulement comme un réservoir de souvenirs ».

La verve de Stendhal et la sensibilité des peintres du Romantisme

Chaque scène évoquée par Stendhal renaît à nos yeux sous le pinceau des maîtres qu'il a admirés - comme Raphaël, Michel-Ange, Caravage... - et de ses illustres contemporains - tels Delacroix, Ingres, Turner... Ce jeu de regards croisés compose ainsi un formidable guide artistique de la ville de Rome.

Découvrir une période méconnue de l'histoire de l'art

L'ampleur du succès de l'Impressionnisme a longtemps porté ombrage à la peinture Romantique. Nous avons eu le dessein, à travers ce livre, de lui rendre ses lettres de noblesse.

Une large recherche iconographique menée à travers les bibliothèques, les musées et les collections particulières du monde entier a ainsi permis de sélectionner parmi plus de trois mille documents, cent vingt-et-une œuvres de la peinture européenne du début du xixe siècle. Sont essentiellement représentés : Corot, Ingres, Turner, Fabre, Cosenz, Granet, Vernet, Delacroix, Caffi, Cottrau...

Par ailleurs, quarante-cinq chefs-d'œuvre italiens des plus grands maîtres : Guido Reni, Raphaël, Caravage, Masolino, Michel-Ange, que Stendhal admire au gré de ses visites, permettent au lecteur de marquer un temps d'arrêt sur les beautés explorées dans les églises et les musées italiens.

Un regard nouveau sur l’un des plus grands romanciers français du xixe siècle

Henri Beyle, plus connu sous le pseudonyme de Stendhal, est né à Grenoble en 1783. Célèbre pour ses romans Le Rouge et le Noir (1829), La Chartreuse de Parme (1838), Stendhal s’est également distingué par deux récits de voyages : Rome, Naples et Florence (écrit en 1817 et repris en 1826) et Promenades dans Rome (écrit en 1829), très révélateurs de son talent. Stendhal a aussi publié, entre autres essais, des biographies de musiciens (Rossini, Mozart, …), et l’Histoire de la peinture en Italie (1817).

Une préface brillante du Stendhalien Philippe Berthier

Dans sa remarquable préface, Philippe Berthier, amateur d’art stendhalien et dix-neuviémiste, parcourt l’ouvrage avec une acuité beyliste et invite au voyage dans cette Italie qui « n’a plus d’autre propos que de ressembler à ce que Stendhal en dit » afin « d’y quêter un parfum, une lumière qui, autant que d’elle, émane de lui. »

Le second opus des Voyages en Italie dans « La petite collection »

Rome, Naples et Florence, premier volume des Voyages en Italie, est paru en septembre 2010 dans « La petite collection ». Avec la parution de Promenades dans Rome en octobre 2011, les deux titres pourront être rassemblés sous coffret, afin d’offrir une nouvelle édition complète des Voyages en Italie.

Tirée à 5000 exemplaires, la première édition des Voyages en Italie avait à sa parution en 2002 rencontré un tel succès en libraire qu’elle fut réimprimée aussitôt. Elle est aujourd’hui totalement épuisée.

ANNEXES

Extraits de presse parus

au moment de la première édition de l’ouvrage en 2002

De cet étonnant touriste en Italie, voici un volume exceptionnel. Plus qu'un livre sur l'art ou sur l'Italie, c'est un véritable « livre d'art » dont nous sommes les arpenteurs admiratifs.

Le Magazine littéraire, Jean-Jacques Brochier

À lire comme un roman, à admirer comme un chef d'œuvre, à parcourir comme l'un des premiers guides touristiques de l'Italie.

Atmosphères, Anne Lefèvre

Un mot revient souvent chez Stendhal : l'âme. Et ce livre qui lui est consacré possède précisément ce qu'il estimait le plus : une âme.

Télérama, Fabienne Pascaud

Plus qu’un beau livre, un livre de plaisir. Les amoureux de l’Italie auront la chance de savourer ces merveilleuses pages de pur bonheur éditorial.

Le Monde, Daniel Couty

Choisis, harmonisés, avec la passion qu’on lui connaît, par l’éditrice Diane de Selliers, l’alliance des mots et des tableaux forme une exceptionnelle œuvre d’art.

Gala, Laurence Vidal

Diane de Selliers a provoqué la rencontre du regard de Stendhal et celui du peintre en la magnifiant […]. Ajoutons encore une dose de passion tant chez Stendhal que Diane de Selliers pour déguster une émotive quête ...
S'identifier pour envoyer des commentaires.