Hokusai. Le fou de dessin
  •  
EAN13
9782754107839
ISBN
978-2-7541-0783-9
Éditeur
Hazan
Date de publication
Collection
Monographie
Nombre de pages
224
Dimensions
23 x 17 x 3 cm
Poids
852 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Hokusai. Le fou de dessin

De

Hazan

Monographie

Offres

Peintre de l’école ukiyoe, sous l’époque Edo, contemporain et rival de Kiyonaga, Utamaro ou Eishi, Masayoshi (1764-1824) semble avoir trouvé un certain répit après 1795, une fois appointé peintre officiel du daimyo ou gouverneur du domaine Tsuyama de la province de Misamasaka. Les loisirs liés à sa position lui permette d’explorer les voies d’un nouveau style qui lui valut la célébrité : tournant esthétique qui correspond à son adoption du nom de Kuwagata Keisai (en 1794, pense-t-on).

  A partir de 1796, il publia en effet une série d’albums inaugurant un style graphique cursif et minimaliste au dessin virtuose et très suggestif sous le nom de Ryakuga ou style de dessins abrégés, genre qui n’était pas absent de la tradition mais qu’il relança par son talent. L’esprit de simplification de ses compositions, leur tour elliptique et leur veine humoristique rencontrèrent beaucoup de succès. Encouragé par cet accueil, il développa ce genre de croquis, dont devaient s’inspirer ses contemporains à commencer par Hokusai dans sa Manga, à travers un certain nombre d’albums conçus comme des encyclopédies et des manuels d’initiation au dessin.

  Cet ouvrage réunit pour la première fois l’ensemble de ces six albums dont le public français ne connaissait jusqu’ici que deux publications : le premier album de caractère général, Ryakugashiki (1796), puis ceux consacrés aux animaux (Choju ryakugashiki, 1797), aux personnages (Jinbutsu ryakugashiki,1799), aux paysages (Sansui ryakugashiki, 1800), aux proverbes (Kotowazagaen, 1808) et aux douze mois de l’année (Keisai ryakugaen,1823).

  Au XIXe siècle, les amateurs occidentaux prisèrent le style de Keisai, qui était apprécié par Rodin, autre dessinateur virtuose, et par le critique Théodore Duret, favorable aux impressionnistes et en particulier à Manet.

Dans un livret imprimé à part, les préfaces originales des albums sont traduites du japonais ancien. Les planches sont commentées et l’ensemble introduit par le grand spécialiste Matthi Forrer.
S'identifier pour envoyer des commentaires.