Matatoune V.

https://vagabondageautourdesoi.com/

Pourquoi ce titre « vagabonderautourdesoi »? Qu’on parte à l’autre bout du monde, au bout de notre rue, qu’on se concentre sur la lecture d’une phrase, à la vue d’un tableau, à l’écoute d’une musique, à la vue d’un film, d’une pièce de théâtre, etc. j’ apprends chaque jour un peu sur le monde et sur moi ! (…)

5 août 2022

Mais, ce sont les dessins de Alexis Chabert aux couleurs tendres et aux finitions très précises, qui attirent. Évidemment, les motifs floraux, les cernes foncées englobantes et l’élégance longiligne des personnages y abondent. Une ambiance art-nouveau réussie !Philippe Pelaez y ajoute son texte, lui aussi documentée, qui présente une intrigue sur le mode polar.

Automne en Baie de Somme de Philippe Pelaez et d’Alexis Chabert nous transporte à la Belle -Époque pour résoudre une enquête policière sur fond de droit des femmes ! Magnifique !
Présentation complète ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/08/02/automne-en-baie-de-somme/

12,90
5 août 2022

Mais, Paul Sérusier. La quête artistique ne se veut pas qu’un recueil complet. Ici, et c’est un choix éditorial, il s’agit de faire connaître un artiste qui a rendu compte de la culture bretonne. Mais, son format de 46 pages, les explications des œuvres combinées à la biographie documentée, le grammage du papier, etc. le tout rend accessible le travail de l’artiste en en facilitant son accès sans mordre sur la qualité du propos.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/08/05/paul-serusier/

Une enquête de la commissaire Edwige Marion

Danielle Thiéry

Flammarion

21,00
25 juillet 2022

Avec La Souricière, Danielle Thiéry nous promène dans le dédale de son univers où l’enquête complexe et dense absorbe jusqu’à la fin. De plus, la série Marion arrivée sur la 13ème rue devrait permettre à La Souricière d’être une lecture d’été bienvenue !
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/07/25/danielle-thiery/

Fleuve Editions

21,90
18 juillet 2022

Désolée Franck Thilliez, j’ai un peu deviné où vous vouliez en venir avec les quatre femmes de votre nouvelle aventure, vous le Maître de la manipulation et de l’emprise avec votre obsession des éléments de la mémoire. C’était sûr qu’il y aurait un festival avec ce polar au titre évocateur de Labyrinthes, et en plus au pluriel ! De plus, j’ai été bousculée sur les limites de la violence dans l’art et sur la position de lecteur, voyeur institutionnalisé des méandres de votre cerveau alambiqué pour comprendre la noirceur humaine !

Quatre femmes donc : Lysine, la journaliste, enquête sur une vidéo particulièrement dérangeante qu’on a laissé sur son chemin. Julie, pas encore dix-huit ans, est séquestrée par un écrivain Traskman Caleb qui la définit comme sa muse. Véra Clétorme, ancienne psychiatre hypersensible aux ondes, s’est réfugiée dans un chalet au fin fond des bois et fuit toute sociabilité. Et Sophie est une écrivaine ou peut-être juste une affabulatrice,

Mais Labyrinthes s’ouvre sur une scène de crime, où à côté du cadavre se trouve une femme ensanglantée. La policière chargée de l’affaire essaye de comprendre ce qui s’est passé. Un psy qui connaît la suspecte va lui expliquer ce qu’il sait….

Franck Thilliez alterne le récit de ces femmes et emprisonne son lecteur dans ses labyrinthes où le point commun reste à découvrir.

L’intrigue et le suspens sont, encore ici, parfaitement maîtrisés, Mais, quelque fois, difficilement supportable ! Notamment le récit de la séquestration de Julie. Ses essais et ses tâtonnement pour essayer d’échapper à son tortionnaire, y sont longuement détaillés rendant, pour moi, la lecture quelquefois éprouvante.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/07/15/franck-thilliez/

13,50
18 juillet 2022

Savoir accueillir l'autre, quel qu’il soit, et devenir plus fort encore de sa richesse est certainement un des messages de cet album Rutabaga, un éléphant tout plat, extrêmement délicat qui à travers un conte pour enfants renferme l'une des plus grandes leçons de sagesse du monde ! A découvrir, sans modération !